Missions

Structurer la recherche en chémobiologie en France - Améliorer sa visibilité

La mission première du GDR ChemBio est de fédérer les équipes françaises travaillant en chémobiologie, équipes dispersées sur le territoire national.

Participer au GDR est un moyen de rassembler ces chercheurs, d’échanger et de créer une nouvelle dynamique de recherche en France. Le GDR ChemBio est une structure de coordination autour de cette thématique. Le GDR permet d’être plus compétitif au niveau international et amplifie la visibilité de la recherche française dans ce champ thématique à l’international, permettant de lui donner une place plus importante en France comme c’est le cas depuis plusieurs années dans d’autres pays.

Participer à la formation des étudiants

Le GDR ChemBio vient en soutien de l’organisation d’écoles thématiques et de formations sur site avec l’aide des plateformes.

Des sessions destinées aux jeunes chercheurs sont proposées en marge des réunions scientifiques du GDR. Des tables rondes thématiques autour des pratiques d’enseignement permettent d’échanger et d’identifier des pistes de perfectionnement des formations afin de préparer au mieux la future génération à aborder ces problématiques.

Enfin, le GDR ChemBio propose des programmes de courts séjours de doctorants dans les laboratoires partenaires pour se former à des techniques spécifiques.

Ouvrir vers les Arts et sciences

Le GDR ChemBio a pour but de stimuler la créativité résultant de la rencontre au niveau national entre artistes et chercheurs du GDR avec l’ambition d’encourager des méthodes innovantes de progression de la connaissance et de transfert des savoirs vers la société. Cette initiative propose un déplacement des pratiques, motivé par des enjeux scientifiques, au sein d’un milieu artistique. Ce nouvel environnement est à même de permettre l’exploration des dimensions esthétiques de la chémobiologie et d’en éprouver la réception par un public extra-scientifique pour une médiatisation différente des pratiques actuelles.

Échanger

Le GDR ChemBio organise des rencontres chaque année sur un site différent sur un format de 2-3 jours.

L’introduction de nouveaux outils implique une validation préalable par une méthode reconnue. Les échanges se font par le biais des plateformes intégrées dans le GDR ChemBio. Ces plateformes constituent des lieux d’utilisation et de preuve de concept des outils développés et réciproquement les plateformes montent en compétences grâce aux outils développés.

Valoriser – transférer les technologies

Le GDR ChemBio permet de sensibiliser la communauté et les jeunes en formation à la question de la valorisation. Des chercheurs ayant développé des start-up ou entreprises interviennent sur ces aspects. Les cellules de valorisation (CNRS Innovation, SATT, INSERM transfert…) contribuent à la présentation des dispositifs de soutien constituant un lieu d’échange entre ces cellules et les chercheurs.

Favoriser les projets collaboratifs

L’une des forces du GDR ChemBio réside dans la richesse des domaines d’expertise des équipes et leur complémentarité, ce qui contribue à la création de collaborations et de projets de recherche de grande envergure.

 

Cliquer ici pour consulter et télécharger la plaquette du GDR en français ou en anglais